Biométrie et contrôle d'accès: la reconnaissance d'iris est-elle fiable? (1ère partie)

Tous les articles de blog
Iris
 

Perdre ou oublier ses clés n'est jamais une bonne chose, surtout si on se retrouve à l'extérieur de son appartement et que personne ne se trouve à l'intérieur. La solution à ce problème est de se passer de clés traditionnelles et d'utiliser les parties de son corps à la place.

Si, comme mon épouse, vous passez constamment 4-5 minutes à chercher vos clés dans votre sac à main ou si, comme moi, vous avez tendance à vous enfermer à l'extérieur, imaginez comme il serait pratique de pouvoir ouvrir votre porte juste en la regardant pendant quelques secondes! La reconnaissance d'iris est la technique d'identification biométrique la plus précise à ce jour.

L'idée de reconnaître les personnes par le modèle unique de leur iris n'est pourtant pas nouvelle, puisqu'elle date de 1936 grâce à l'ophtalmologue américain Franck Burch.Plus tard, en 1981, deux ophtalmologues américains Leonard Flom et Aran Safir reparlèrent de l'identification par iris pour permettre le contrôle d'accès biométrique, mais la technologie n'était, à l'époque, pas assez avancée pour permettre la réalisation du projet. Ce n'est qu'en 1987 que Flom et Safir déposèrent le brevet pour le concept de l'identification par iris. 7 ans plus tard, Flom et Safir, aidés par le mathématicien John Daugman, dévelopèrent un algorythme qui permet de convertir une photographie d'iris en un code numérique unique. Cet algorythme est aujourd'hui utilisé par la plupart des systèmes de contrôle d'accès biométriques de reconnaissance par iris. En 1996, une prison américaine utilisa ce système biométrique pour contrôler l'identité de ses prisoniers. En 1999, une banque américaine équipa ses distributeurs automatiques de billets de systèmes biométriques de reconnaissance d'iris. Depuis, ce système de contrôle d'accès est de plus en plus utilisé, notamment dans les aéroports, où les utilisateurs peuvent, grâce à ce système de contrôle d'accès, éviter les longues queues aux guichets de contrôle des passeports.

Pourquoi utiliser la biométrie?

Chaque jour, le nombre d'êtres humains sur terre augmente, ils possèdent de plus en plus de choses et échangent de plus en plus d'information. La sécurité n'a jamais été aussi importante qu'aujourd'hui, mais, ironiquement, à cause du pouvoir de l'informatique, jamais été aussi menacée. La sécurité traditionnelle consiste surtout à bloquer un endroit et à ralentir les personnes qui veulent y accéder. Les cadenas par exemple, sont difficiles à ouvrir rapidement sans la bonne clé ou l'information numérique protégée par cryptage est difficile à lire sans la bonne clé de cryptage. Mais ce type de sécurité a un grand défaut: avec la bonne clé même une personne non-autorisée peut accéder à ce qui est sécurisé.

La plupart des experts en sécurité pensent que le contrôle d'accès biométrique est la solution idéale. Au lieu d'interdire l'accès à des personnes, il suffit de permettre la personne autorisée à avoir accès en l'identifiant grâce à une partie unique de son corps (visage, empreintes digitales, iris,...). Quand les douaniers regardent votre visage et le compare à la photo de votre passeport, il ne font en fait que de la biométrie. "Ses cheveux sont-ils de la même couleur?", "Son nez est-il aussi long?". Le problème est que beaucoup de personnes se ressemblent et que nous changeons constamment. Les empreintes digitales sont plus fiables, mais ne sont pas infaillibles. La reconnaissance d'iris est le système de contrôle d'accès biométrique le plus fiable, ceci juste en prenant une photo de votre oeil!

Stéphane
Stéphane
Organisme qui transforme la caféine en page web.